Premières impressions sur GTA V - GameurZ

Premières impressions sur GTA V

GTAV_ImageàlaUne

Avant propos :

Je ne suis pas allé loin dans le jeu. J’ai déjà perdu beaucoup de temps à me balader, à apprécier la ville et ses activités. Je n’ai d’ailleurs même pas encore les trois personnages jouables (Franklln, Trevor & Michael) et je suis très loin de posséder la vérité universelle. Mais voici la façon dont j’ai vécu mes premières heures de jeu.

Pendant plusieurs mois, la simple évocation de ce titre aura fait couler beaucoup d’encre sur les internets. Bien avant sa sortie, il possédait déjà cette aura du jeu « hype », le jeu incontournable, le GOTY 2013 et même de la décennie. Nous-mêmes, chez GameurZ, nous nous sommes laissés emporter par cette vague, ce tsunami de folie, et c’est d’ailleurs l’une des raisons qui nous a poussé à faire une rétrospective sur la licence des Grand Theft Auto (quelque chose de pas du tout original, il faut bien l’avouer). Mais reparler de tout cela sans finalement aborder le sujet qui nous a tenus en haleine ces derniers mois aurait été un peu dommage. C’est pour cela, après une longue hésitation (la fameuse question : est ce que je me le prends sur console ou j’attends sa sortie sur PC ?), j’ai fini par me procurer sur PS3 le saint Graal. Je vais donc pouvoir vous parler de ma première expérience avec GTA V. 

Après une longue installation, puis un long chargement, le jeu se lance enfin. Il suffit de quelques secondes pour reconnaître la patte Rockstar : une certaine qualité dans la mise en scène, dans le sens du détail, une maîtrise incroyable pour les dialogues… C’est sûr, je suis bien dans un jeu de la firme à l’étoile. Le prologue est sympa et permet de découvrir rapidement les gunfights qui sont bien plus dynamiques qu’avant1, mais également le switch entre personnages (mais j’y reviendrai un peu plus tard). Une bonne mise en bouche sur l’ambiance très sérieuse de ce titre.

Quelques années plus tard, nous voilà désormais en plein San Andreas, aux commandes de Franklin ; le « nigga » de cet épisode. Et comme tout GTA qui se respecte, la première action que l’on réalise… est un vol de voiture. L’occasion pour le joueur de découvrir le « pouvoir spécial » des personnages. Celui de Franklin est de ralentir le temps pendant un cours instant durant la conduite afin de mieux gérer une fuite en réalisant des trucs de ouf (genre slalomer entre plusieurs véhicules ou bien encore réussir des changements brusques de direction impossibles à faire sans ce pouvoir). Les courses poursuites sont d’ailleurs bien plus compliquées qu’auparavant. Maintenant pour fuir la police, il ne faudra pas seulement sortir d’une zone précise, juste du champ de vision de vos poursuivants. Cependant votre indice de recherche met bien plus de temps qu’avant à disparaître et je trouve les policiers plus coriaces qu’avant. On retrouve une composante RPG comme dans GTA San Andreas et les compétences de vos persos pourront être améliorées avec le temps et la pratique (pour mieux conduire, il faut conduire, pour mieux viser, il faut aller au stand de tir, etc). Une fois cette mission terminée, un « score » s’affiche avec les différents objectifs réalisés ou non et le même système que dans The Ballad of Gay Tony vous permet de recommencer une mission à tout moment pour battre votre score et obtenir une médaille en or si vous ne l’avez pas déjà.

 wallpaper-fond-ecran-gta-5-grand-theft-auto-v-rockstar-10

« Les trois personnages jouables »

Graphiquement, le jeu est superbe. La ville est criante de réalisme et de vie. Les animations des personnages (jusqu’aux renversements) sont bluffantes et beaucoup de soin a de nouveau été apporté aux petits détails, en gros à ce qui fait de ce jeu un bon jeu. J’ai passé beaucoup de temps après ma première mission vu que j’étais enfin « libre » de faire ce que je veux (ou presque) à me balader dans les rues de San Andreas. J’ai changé de vêtements, je suis allé chez le coiffeur ou encore je me suis amusé à taper des gens. Un peu déçu sur ce dernier point d’ailleurs, car même si les animations de combat sont très bien réalisées (mais pas très variées, c’est loin d’être du Sleeping Dogs), il est bien plus difficile de créer des bastons dans la rue… Les gens s’enfuient ou sont mis K.O trop rapidement. Réalisme quand tu nous tiens… Des événements aléatoires arrivent par ci par là et vous pouvez décider d’aider les malheureux citoyens si le cœur vous en dit. Pour ma part, j’ai vécu un hold up en allant chez le coiffeur… Les malfrats avaient mal choisi leur jour et reposent désormais en paix. Comme tout bon citoyen, j’ai ramené l’argent à sa propriétaire. J’en ai également profité pour faire ce que tout bon joueur de GTA fait forcément au premier lancement du jeu : aller au club de strip tease et se taper une prostituée (ha bah ouais forcément)… On est bien loin de l’époque où la caisse ne faisait que bouger et couiner !

 Grand-Theft-Auto-V-Cash-Carry-HD-Wallpaper

« Les p’tits jeux de mots de Rockstar sont de bon goût ! »

J’avais très peur de la manière que Rockstar aurait d’amener la rencontre entre les différents personnages mais même si cela reste relativement cliché, c’est plutôt bien amené et le talent qu’ils ont dans la narration permet de sauver le tout. Je n’ai que deux persos pour le moment jouables mais il est possible de switcher entre eux à tout moment HORS DES MISSIONS (en mission pas tout le temps apparemment, c’est soit scripté et cela passe automatiquement d’un perso à un autre ou alors on nous indique dans un petit encadré qu’il est possible de switcher). Quelques animations entièrement scriptées introduisent de temps en temps la reprise de contrôle du personnage après chaque switch. Elles sont variées et concordent avec l’avancée du scénario. Ainsi, vous pouvez sortir d’un Starbuck ou fumer une cigarette sur la plage. Il arrive également de reprendre en pleine action. C’est assez étrange de se dire qu’on n’a pas un contrôle total sur ces personnages et qu’ils continuent leurs vies2. Il est même possible de les faire se rencontrer, et de se frapper. J’ai testé, c’est très rigolo !

 GTA-5-Wallpaper-1

« Grand larcin de voiture, si si negro ! »

Que serait un GTA sans toutes ses activités annexes ? J’ai déjà perdu pas mal de temps au tennis (bien réalisé dans l’ensemble mais trop simple), au triathlon, à suivre le cour de la bourse, à regarder des émissions télé, à aller au cinéma, à checker LiveInvader et Bleeter (les Facebook et Twitter du jeu), à lire les dernières actualités, et même à jouer à la balle avec son chien3… Bref à farfouiller dans cette immense simulation de vie que nous offre Rockstar. Et on peut en perdre du temps comme ça !

Pour terminer mes impressions, j’ai également fait mon premier braquage. Je m’attendais à quelque chose de plus développé vu que Rockstar avait fait tout un pataquès là-dessus. Heureux de voir que ce ne sera pas si chiant que ça à préparer. Car oui, un braquage ne s’improvisera pas. Il faut choisir la méthode (bourrine ou subtile) et aller donc remplir certaines conditions, et recruter certaines personnes pour accomplir votre méfait. Vos complices gagnent de l’expérience (améliorant du coup leurs compétences respectives : conduite, tir, piratage, etc.) et un pourcentage du casse. Bref c’est sympa mais j’ai peur que sur la longueur, cela devienne répétitif et lassant. À voir donc.

 20951-artwork-gta-5

« Bonjour, c’est pour un retrait ! »

GTA V a fait beaucoup de bruit avant sa sortie et en fera certainement encore beaucoup demain et dans les jours et semaines qui suivent. Graphiquement et techniquement, il déboîte sévère (je n’ose imaginer la version PC désormais). Il s’agit assurément d’un bon jeu mais pour le moment, il ne m’a pas laissé la même impression que lorsque j’ai lancé pour la première fois Red Dead Redemption. Peut être que le lancement prochain de GTA Online changera totalement la donne.

signature_krystal_warrior

 

1 – On l’avait dit dans notre 3e partie de podcast : il s’agit d’un savant mélange entre Max Payne 3 et Red Dead Redemption.

2 – Ils se baladent en ville, draguent, mangent, boivent, changent de vêtements. Ce n’est pas grand-chose mais c’est la première fois que je me dis qu’un personnage que j’utilise continue sa vie quand je ne joue plus avec lui.

3 – WTF ?!? Rockstar se lance dans Nintendogs ? Une application sur smartphone et tablette du nom d’Ifruit devrait être disponible à partir du 17 Septembre pour apprendre des tours à votre chien.

Soit le premier à aimer cet article


Laisser une réponse